Engagé pour un avenir meilleur

Historique de l’exploration pétrolière à Madagascar

Cette historique a été retracée en trois (3) étapes, durant la période coloniale, la période avant l’existence de l’OMNIS et celle depuis la création de l’OMNIS.

Période coloniale

Durant la période coloniale, on distingue deux (2) parties séquentielles, la partie de 1901 à 1917 et celle de 1936 à 1960 et on décrit ci-dessous comment se sont déroulées les activités d’exploration à Madagascar et quels ont été les résultats ?

1901 à 1917

L’existence des gisements de pétrole non – conventionnel a été reconnue par un Américain en 1901, en l’occurrence le gisement de grès bitumineux de Bemolanga et celui de l’huile lourde de Tsimiroro.

A l’époque, les travaux d’exploration ont été concentrés dans la région de Tsimiroro et entrepris  par des compagnies américaines aboutissant au forage de douze (12) puits qui ont été réalisés par : trois (3) puits par la compagnie Madagascar Oil Development Ltd de 1909 à 1913 ; cinq (05) puits par Sakalava Prorietary Fields Ltd de 1913 à 1917 et quatre (04) puits par Betsiriry Proprietary Oil Fields Ltd de 1914 à 1917.

De 1918 à 1935, les travaux d’exploration avaient été interrompus et ne se sont repris qu’en 1936, année marquant le début de la seconde partie des travaux d’exploration pendant la
période coloniale.

1936 à 1939

Les travaux d’exploration ont été monopolisés par la compagnie française Société d’Exploitation et de Recherche Pétrolières (SERP), filiale de la compagnie française ELF Aquitaine. SERP a foré (05) puits peu profonds ou coredrills (T1, T2, MRK-1, ANA et Andrakaraka) et un puits profond de 1283 m de profondeur (Ambohidranomora-1).

1939 à 1960

Les activités d’exploration ont été monopolisées par la compagnie française Société de Pétrole de Madagascar’’ (SPM), également filiale de la compagnie française ELF Aquitaine. La SPM a coopéré avec le ‘’ Service des Mines’’ (SM) qui a été la compagnie de forage sous-traitante. Le SM a foré, en 1948, pour le compte de SPM, trois (03) puits peu profonds ou coredrills (T3, T4 et P5) dans la région de Tsimiroro.

1950 à 1960

SPM a utilisé de nouvelles techniques d’exploration (Magnétique, Gravimétrique, Tellurique et sismique analogique) dans la région de Tsimiroro et aussi dans tous les bassins sédimentaires de Madagascar.

Ainsi, pour l’objectif pétrole non-conventionnel, quatre (04) puits profonds ( BLT-1, BLT-2, BLT-3 et MRB-1) ont été forés par la même compagnie –même dans la région de Tsimiroro et 285 puits peu profonds ont été forés dans le gisement de grès bitumineux de Bemolanga en vue évaluation des réserves, de plus une carrière a été ouverte dans la zone VI, appelée carrière Driez pour exploiter de tonnage d’échantillon de quantité de grès bitumineux pour alimenter l’unité pilote d’essai d’extraction de bitume par l’eau chaude et par le procédé in situ, l’essai fut négatif.

Relatif à l’objectif pétrole conventionnel (huile légère) la SPM a pu réaliser le forage de 31 puits profonds d’exploration dont : 29 dans le bassin de Morondava et test de production de gaz dans le puits Sikily-1, un (01) puits dans le bassin de Majunga (Tuilerie-1) et un (01) puits dans le bassin d’Ambilobe (Ambilobe-1), on a rencontré respectivement dans ces deux puits des indices d’huile et d’importants indice de gaz.

Période avant OMNIS

De 1960 à 1975 :

A partir de 1960, la SPM a libéré la recherche ou l’exploration des hydrocarbures à Madagascar et a lancé un appel d’offres international matérialisé par l’entrée de cinq (05) compagnies d’exploration pétrolière de renommé international, telles listées dans le tableau ci-après avec leurs concessions respectives et les travaux correspondants réalisés:

Compagnie Permis Réalisations
Israle National Oil Company ( ISRAEL NOC ) Offshore Ambilobe et Vohemar Sismique
TENNECO bassin Côte-Est en offshore Sismique et forage de 01 puits
FRONTIER PETROLEUM Onshore Morombe – Andavadoaka, bassin de Morondava Sismique et forage de 01 puits
EASON OIL Offshore Tuléar Androka, bassin de Morondava Etudes géologique et géophysique
CHEVRON OIL Onshore Ankazoabe et Tongobory et Tsimiroro bassin de Morondava Sismique et forage de 05 puits et 9 coredrill ( puits série TS )
CONOCO/SPM(Consortium) Onshore bassin Morondava Central Sismique et forage de 01 puits
Onshore Ansalova, bassin Morondava Sismique et forage de 01 puits
Onshore Port Bergé, bassin de Majunga  Sismique et forage de 01 puits
AGIP/ESSO (Consortium) Offshore Majunga et Cap St. André, bassin de Majunga Sismique et forage de 03 puits
COPETMA / TEXAS GULF (Consortium) Offshore Morondava Sismique et forage de 03 puits
Activités d’exploration pétrolière 1976 – 1995

Au total, 15 puits profonds ont été forés dans lesquels on a rencontré des indices d’huile et/ou de gaz .

Durant cette période, la recherche et /ou l’exploration d’hydrocarbures à Madagascar avait été régie par le code pétrolier et l’obtention du périmètre ou de la surface de terrain où on avait effectué les travaux de recherche ou d’exploration sous contrat pétrolier de régime concessionnaire.

Période depuis la création de l’OMNIS : 1976 à Actuel

Afin de poursuivre les activités de recherche ou d’exploration des ressources d’hydrocarbures à Madagascar, un organisme d’Etat dénommé "Office Militaire National pour les Industries Stratégiques"  connu sous l’acronyme OMNIS, a été créé 1976 par Ordonnance N°76-007 du 20 Mars 1976.

Période 1976 à 1995

Les travaux d’exploration et d’exploitation des hydrocarbures ont été régis par le 1er Code Pétrolier, Loi N° 80-001 du 06 Juin 1980.

Le tableau ci-après résume les activités principales de cette période :

 

Période Réalisations Résultats
1976 – 1995

Pétrole non conventionnel
(huile lourde et extra lourde)

Exploration du gisement d’huile  lourde de Tsimiroro par l’OMNIS et le Consulat canadien D&S  : forage de 31 puits et évaluation des réserves.

Détermination des réserves exploitables et “Etudes de faisabilité technico-économiques” de l’exploitation de Tsimiroro
Exploration du gisement de grès bitumineux de Bemolanga par OMNIS et le consultant allemand Klockner : forage de 134 puits et évaluation des réserves Détermination des réserves exploitables et étude de faisabilité technico-économique de l’exploitation minière de Bemolanga

Hydrocarbures Conventionnels
(huile légère)

Promotion del’exploration pétrolière conduite par OMNIS avec des Consultants

1981 : 1er Appel d’offres avec PETROCONSULTANT.

1988 : 2è Appel d’offres avec Consultant BEICIP

  • Contrats d’association avec MAXUS et BHP
  • Contrat de Service à Risque avec SHELL
  • Contrats d’Association avec Occidental Oil, Mobil Oil, AGIP, AMOCO
 

1995 : 3è Appel d’offres avec le consultant ROBERTSON SPT

Entrée de (8) compagnies d’exploration pétrolière opérant dans les bassins de Morondava, Majunga et Ambilobe y effectuant des travaux géologiques & géophysique et forage : 

  • 5 compagnies : Occidental Oil – Mobil Oil – AGIP – AMOCO – PETROCANADA
  • 3 compagnies : MAXUS – BHP – SHELL
 

11 puits forés et la majorité des puits ont manifesté d’importants indices d’hydrocarbures et de découvertes d’huile légère 41° API dans le puits Manandaza-1 (Shell en 1991) et de gaz dans le puits Manambolo-Ouest-1 (PetroCanada en 1987). Travaux des compagnies terminés selon les Contrats, pas de découverte commerciale et abandon des compagnies

  • Aucune compagnie
Activités d’exploration pétrolière 1976 – 1995

Période 1996 à 2016

Les travaux d’exploration et d’exploitation des hydrocarbures ont été régis par le 2éme Code Pétrolier, Loi N° 096 -18 du 04 Sept. 1996.

Le tableau ci-après résume les activités principales de cette période :

Activité d'exploration pétrolière

Période 2016 à 2021

Occupation de 03 périmètres contractuels onshore (OYSTER, MOSA, AMICOH) et 06 offshore (MAREX, PURA VIDA, BPEM_Ampasindava, BPEM_Majunga North, BPEM_Majunga South, BPEM_Cap Saint André) avec 221 blocs onshores et 625 offshores libres.